Santé : Ce qui change au 1er janvier 2022

 par 
Génération
Image
Santé ce qui change en 2022

Comme chaque année, de nombreux changements sont mis en place dans plusieurs secteurs, dont celui de la santé au 1er janvier. Qu’est-ce qui va changer pour les patients ? Quelles sont les nouvelles prises en charge ? 

Contraception gratuite pour les femmes jusqu’à 25 ans 

Jusqu’à présent, l’Assurance maladie prenait en charge à 100% la contraception des femmes jusqu’à 18 ans seulement. 

Depuis 2022, tous les frais liés à la contraception, soit la consultation annuelle, les examens biologiques et les contraceptifs, sont intégralement pris en charge par l’Assurance Maladie jusqu’à 25 ans pour toutes les femmes, et sans avance de frais.  

Cette mesure concerne potentiellement 3 millions de femmes.  

Attention cependant, cette mesure ne concerne pas les préservatifs masculins et féminins.  

 

Forfait « patient urgences » équitable 

Depuis le 1er janvier, si vous allez aux urgences, mais que votre visite n’est pas suivie d’une hospitalisation, le reste à charge forfaitaire est de 19,61€ quels que soient les soins reçus. Ce dernier est remboursé par les complémentaires santé.  

Pour certains patients, comme les malades chroniques, le montant est minoré à 8,51€. Les femmes enceintes de plus de 5 mois et les nouveaux nés de moins de 30 jours sont eux exonérés de reste à charge. 

 

Accès facilité aux soins optiques  

Depuis plusieurs années, consulter un ophtalmologiste peut être difficile, les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous étant très long. C’est pourquoi, il a été décidé qu’en 2022, les orthoptistes ont le droit de réaliser un bilan visuel et ainsi rédiger des ordonnances pour des lunettes et/ou lentilles en cas de faibles corrections. En désengorgeant les ophtalmologistes, ces derniers peuvent se concentrer sur les patients touchés par des pathologies graves.  

Cette mesure concerne près de 6 millions de personnes.  

 

Complémentaire santé solidaire  

Afin d’éviter que les personnes bénéficiant du RSA (revenu de solidarité active) ne soient plus couvertes, ces dernières ont automatiquement accès à la couverture complémentaire solidaire (CSS) depuis le 1er janvier.  

Il est à noter que cette complémentaire solidaire n’est pas obligatoire, et que les bénéficiaires ont le droit de s’y opposer. 

  

Ouverture de « Mon Espace Santé » 

Depuis le 1er janvier 2022, le Dossier Médical Partagé est remplacé par Mon Espace Santé. L’Assurance Maladie propose à chaque Français d’ouvrir un Espace Santé où il est possible de stocker, de manière sécurisée, ses documents médicaux (ordonnances, résultats d’examen…), mais aussi de gérer ses rendez-vous médicaux et même d’échanger avec les professionnels de santé, en direct, via une messagerie sécurisée.  

  

Télésurveillance et maladies chroniques 

L’accès à la télésurveillance est facilité pour les patients atteints de maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, insuffisance respiratoire et prothèses cardiaques à visée thérapeutique). Ainsi, grâce à la prise en charge de ce service, les patients n’ont plus besoins de se déplacer pour chaque consultation de suivi.  

 

Retrouvez plus d'informations concernant ces changements sur le site du Ministère des solidarités et de la santé.  

Sécurité sociale
Optique
Remboursement
Professionnel de santé

Lire cet article