Enfant majeur : peut-il bénéficier de votre contrat Frais de santé ?

 par 
Génération
Image
Prolongation des droits des enfants majeurs Génération

Votre enfant a plus de 18 ans ? Il est étudiant, en contrat d’apprentissage, en recherche d’emploi… Informez-vous ! Il n’est plus forcément pris en charge par votre complémentaire santé.

Bénéficier d’une complémentaire santé (appelée aussi mutuelle) est essentiel pour être mieux remboursé de certaines dépenses de santé et vous vous demandez sûrement si votre enfant peut encore bénéficier de votre contrat Frais de santé ou s’il doit avoir son propre contrat ?

À partir de 18 ans que se passe-t-il pour votre enfant ?

À 18 ans, votre enfant devient un « assuré autonome » auprès de la Sécurité sociale, et pour être remboursé par l’Assurance Maladie, il est préférable de faire quelques démarches : 

  • Créer un compte personnel sur ameli.fr et communiquer ses informations personnelles et bancaires
  • Mettre à jour sa carte Vitale
  • Désigner un médecin traitant

L'Assurance Maladie rembourse 70% d'une consultation chez le médecin (chez le médecin traitant), mais il reste encore 30% non pris en charge.

Sans complémentaire santé, il reste toujours à charge le ticket modérateur, les dépassements d'honoraires, les frais d'optique et dentaires..., et la facture peut très vite grimper !

 

Votre enfant peut-il être rattaché à votre contrat Frais de santé ?

Votre contrat Frais de santé peut prévoir le rattachement de votre enfant de plus de 18 ans dans certaines situations. Dans tous les cas, il convient de vérifier les conditions de votre contrat.

En règle générale la condition principale est qu’il soit à votre charge et d’autres conditions de situation et/ou d’âge peuvent être demandées, par exemple :

  • Votre enfant poursuit des études
  • Votre enfant est en contrat d’apprentissage ou d’alternance
  • Votre enfant est en service civique
  • Votre enfant est à la recherche de son premier emploi
  • Votre enfant est dans l’impossibilité de travailler pour cause de maladie chronique ou est handicapé

Si votre enfant ne répond pas à l’une des situations prévues par votre contrat, il ne pourra plus être couvert et devra souscrire son propre contrat.

Depuis le 1er novembre 2019, et sous réserve de remplir certaines conditions, votre enfant peut bénéficier de la « complémentaire santé solidaire », une aide mise en place par la CPAM pour les foyers modestes.

 

 

Comment actualiser la situation de votre enfant chez Génération ?

Tous les ans, entre septembre et novembre, vous devez nous informer de la situation de votre enfant majeur pour l’étude de la prolongation de ses droits.

Rendez-vous sur generation.fr ou sur notre application mobile !

 

Une image contenant texte

Description générée automatiquement

1

2

3

Identifiez-vous et accédez à votre espace adhérent.

En fin d’année, une information s’affiche sur la page d’accueil, cliquez directement dessus.

Sélectionnez la rubrique Aide et contact / Contacter Génération / Transmettre un document et cliquez sur

« Justificatif pour prolonger les droits de mes enfants ».

Indiquez la situation de votre enfant, transmettez les justificatifs nécessaires et validez votre demande.

 

Dès réception de vos justificatifs, vous recevrez un accusé de réception sur votre adresse e-mail.

Votre demande sera traitée dans les meilleurs délais et vous recevrez un e-mail de confirmation dès que les droits de votre enfant seront mis à jour.

Vous pouvez suivre votre demande à tout moment dans la rubrique Aide et contact/Mes demandes.

 

Quels sont les justificatifs à transmettre pour assurer votre enfant ?

  • Un Certificat de scolarité,
  • Ou un Contrat d’apprentissage ou d’alternance,
  • Ou un Contrat Service civique,
  • Ou une Notification d’allocation adulte handicapé,

D’autres justificatifs peuvent vous être demandés en fonction de votre contrat.

 

 

Certaines situations peuvent-être un peu plus compliquées :

  • Votre enfant est à la recherche d’un premier emploi ?

Si votre enfant est à la recherche d’un premier emploi et que votre contrat couvre cette situation, nous vous l’indiquerons sur votre espace adhérent.

Vous devrez alors nous transmettre la notification de rejet de Pôle Emploi « Refus de l’allocation d’Aide au retour à l’emploi (ARE 2021) » (ce document prouve que votre enfant ne perçoit pas d'aide). L’attestation doit être datée du dernier mois d’un trimestre pour nous permettre de prolonger les droits jusqu’à la fin du trimestre suivant.

Les droits de vos enfants en recherche d’emploi sont prolongés par trimestre civil (par exemple, une notification de rejet de Pôle emploi datée de septembre nous permettra de prolonger les droits de votre enfant jusqu’au 31 décembre). Ce document est à nous transmettre tous les 3 mois.

Si vous souhaitez prolonger les droits au-delà du 31/12 de l’année, en décembre, il faudra nous adresser la notification de rejet de Pôle emploi datée de décembre. Dès la mise à jour, une nouvelle attestation de tiers payant valide jusqu’au 31/03 sera mise à votre disposition.

 

  • Votre enfant était en apprentissage ou en contrat de professionnalisation et devient demandeur d’emploi ?

Si votre enfant est indemnisé par Pôle Emploi suite à un apprentissage ou contrat de professionnalisation, il est considéré comme à la recherche d’un premier emploi. Dans ce cas, l’attestation d’indemnisation remplacera l’avis de rejet de Pôle Emploi.

 

 

Crédit photo - School photo created by drobotdean.