Attention aux allergies de printemps

 par 
Génération
Image
Allergie de printemps Génération

En France, les réactions allergiques se manifestent tout au long de l’année mais le printemps reste la période la plus propice aux allergies (arbres et graminées notamment) qui connaissent un pic entre avril et juin. Quelles sont les différents pollens provoquant les allergies ?

Les saisons polliniques en France se répartissent de la façon suivante :

  • De janvier à mai : la saison des arbres (saule, peuplier, châtaignier, hêtre, noisetier, bouleau, platane…)
  • De mai à juillet : les allergies aux graminées (céréales, dactyle, chiendent…)
  • De juillet à octobre : la saison des herbacées (plantain, ambroisie, armoise, urticacées…)

D’une année à l’autre, ces saisons varient selon les conditions climatiques. La chronologie reste toutefois la même : saison des arbres, graminées et herbacées.

Quels sont les symptômes d’une allergie de printemps ?

Généralement, cela commence par les symptômes du rhume : nez qui coule, éternuements, sensation de démangeaison dans le nez, la gorge, et parfois une petite toux d'irritation.

Mais si ce n’est pas pris à temps, vous pouvez voir apparaitre d’autres symptômes un peu plus gênants comme par exemple :

  • une conjonctivite allergique avec des yeux rouges et larmoyants, un œdème des paupières ou des démangeaisons
  • des difficultés respiratoires avec une toux persistante, des essoufflements après un effort ou une crise d’asthme

Que faire pour réduire ou éviter les allergies ?

Si vous êtes sensible à cette période de l’année, voici quelques gestes du quotidien qui peuvent vous aider à réduire ou à éviter les symptômes :

  • Prendre une douche, ou à minima se rincer les cheveux en rentrant pour réduire la quantité de pollen accumulé au cours de la journée
  • Aérer la maison ou l’appartement de préférence tôt le matin ou tard le soir et fermer les fenêtres en fin d’après-midi, moment de la journée où la densité des pollens est la plus forte
  • Eviter les promenades dans les champs ainsi que les activités qui favorisent la dispersion des pollens comme la tonte de la pelouse
  • Protéger les yeux avec des lunettes de soleil
  • Se nettoyer les yeux et le nez matin et soir avec du sérum physiologique
  • Nettoyer régulièrement votre intérieur et surtout les tapis et les meubles
  • Ne pas ramener les vêtements mis dans la journée dans la chambre à coucher
  • Sécher le linge à l’intérieur
  • Eviter les zones polluées ainsi que la fumée de tabac, qui amplifient les symptômes

Vous pouvez aussi consulter (avant de partir en promenade ou de sortir) l'activité des pollens dans votre région sur le site du Réseau national de surveillance aérobiologique.

Que faire contre une allergie de printemps ?

Dans un premier temps, vous pouvez vous tourner vers votre pharmacien qui pourra proposer des médicaments en vente libre pour vous soulager sous forme de spray nasal anti-allergique ou à base de corticoïdes, de collyre pour traiter vos yeux et/ou de comprimés à base d’antihistaminique pour vous soulager.

Si avec ce type de traitement, les symptômes ne s’atténuent pas et ont des conséquences sur votre qualité de vie (sommeil, irritabilité ou complications), vous devez consulter votre médecin traitant. Celui-ci vous proposera un traitement plus adapté ou vous enverra vers un allergologue qui sera en mesure d’identifier l’origine de votre allergie et vous proposer d’autres solutions telles que la désensibilisation.

Allergie
Bien-Être

Lire cet article